La charge d’entraînement en trail

Comprendre la charge d’entraînement en trail

L’organisation de la planification de la saison est un vaste mélange entre divers paramètres de la charge d’entraînement en trail (le niveau du sportif, les contraintes professionnelles et familiales, les compétitions principales et secondaires). Une planification type ne peut donc pas se transférer d’un sportif à l’autre, elle doit être individualisé. Une bonne planification permettra d’atteindre les objectifs et d’obtenir les pics de forme au bon moment, à l’inverse une programmation mal gérée entraînera une baisse de forme, voir l’apparition du phénomène de surentraînement. (Risque de blessure jusqu’à la dépression).
Il faudra donc mesurer divers paramètres volume (km ou dénivelé, ou temps), intensité (difficulté de la séance), fréquence cardiaque (variabilité de la fréquence cardiaque),afin de gérer au mieux tous ces composants.
Importance de la gestion de la saison, des périodes et travail et de récupération en fonction des échéances mais aussi de l’état de forme du sportif. Comment mesurer la difficulté des séances ?
En quantifiant les distances parcourues, le dénivelé, la charge RPE. Utilisation d’application comme journal d’entraînement type Optitrainer.

Charge

La charge d’une séance se mesure par la formule suivante : Durée (min) x RPE (1-10).

Par exemple, si je fais un footing de 30 min facile (RPE 3), cela donne : 30 x 3 = 90 U.A (Unité arbitraire).

Ensuite, on peut calculer facilement la charge journalière, hebdomadaire, mensuelle etc. Cette charge permet ensuite de calculer divers indicateurs, qui permettent de déduire des informations sur l’état du sportif, la qualité de son entraînement, son état de fatigue etc. Les indicateurs sont présentés ci-dessous.

Monotonie

La monotonie est un indicateur de la variation de la charge d’entraînement. Pour progresser et éviter les blessures, il est important d’avoir des entraînements variés, et des cycles avec des séances spécifiques. Cet indicateur vérifie ainsi la diversité de l’entraînement, et la condition probable du sportif. Plus cet indicateur est bas, mieux c’est. (Foster, 1998 : diminution de la capacité de performance et apparition de la fatigue au-delà d’un indice de 2, survenue des blessures au-delà de 2,5).

Le calcul se fait par la formule suivante : charge moyenne hebdomadaire / écart type de la charge sur la semaine.


Contrainte

La contrainte est un indicateur permettant de déceler un entraînement inadapté. Il peut signifier une fatigue et un surentraînement au-delà de 6000 U.A. par semaine, ou la survenue de blessures au-delà de 10000 U.A. par semaine (Foster, 1998).

Fitness (ou forme)

Le « fitness » est un indicateur de la capacité de performance de l’athlète. Plus il est élevé, et plus l’athlète est théoriquement en forme. Il se calcule par la formule suivante : Charge – Contrainte

Il existe donc 4 grands indicateurs de mesure et de dosage de la charge d’entraînement. Vous souhaitez en savoir plus sur l’entraînement et la planification en trail ? Téléchargez notre formation.
 Et si vous souhaitez commander une formation trail à distance c’est ici.